La Renaissance du Royaume Oublié Index du Forum

La Renaissance du Royaume Oublié
Forum de la guilde "La Renaissance du Royaume Oublié" - Dofus, Serveur : Maimane

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Notre histoire.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Renaissance du Royaume Oublié Index du Forum -> La Renaissance du Royaume Oublié -> Qui sommes nous ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eponyme
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/01/2007 02:07:36    Sujet du message: Notre histoire. Répondre en citant

La Renaissance du Royaume Oublié


En Amakna, il existe de nombreuses guildes d'aventuriers. Certains se consacrant à l'artisanal, d'autres, avides de pouvoir, preferent s'entrainer dans le but de devenir fort...Mais malheureusement, ces guildes ont quasiment toutes subit le même sort...
L'invasion des bworks.

Ils sont venus par centaine, s'installant principalement à Astrub, lieux où passent la plus part des aventuriers, notament ceux qui débutent leur périple.
Un language incompréhensible, une politesse digne d'un porkass, et de piètre commercant...Tels pourrait-on caractériser les bworks.
Plusieurs guildes ont tenté de lutter contre les bworks...En vain...

La Renaissance du Royaume Oublié s'est créee car elle se devait d'être créee.
Nos destin, à Fousbuges et moi-même; Eponyme, était tracé pour que notre rencontre soit des plus favorables.
J'étais à l'atelier des chasseurs pour conserver les tendres morceaux de viandes que j'avais réussi à arracher aux tofus et divers bouftous.
Lasse de voir tellement de bworks, je me demandais vraiment ce que j'allais devenir, si seulement j'avais un quelconque espoir de pouvoir changer quelque chose. J'étais déja présente dans une guilde nommé Danketsu, qui a malheureusement faillie...

C'est alors que je vis arriver un sacrieur, un peu balafré de partout, qui semblait assez peu vetu...Pas de cape, pas de chapeau, ni même de sac...
Celui ci cherchait à acheter des viandes, car il se trouvait être boucher. De bon coeur, je préférais les lui donner plutot que de me faire quelques kama qui ne m'avanceraient à rien...Aprés discussion, nous sommes allé nous entrainer un peu, et nous avons remarqué que nous avions des affinitées, notament pour certains projets qui concordaient.
Ce sacrieur, c'était Fousbuges...

Notre idée conçue, il nous fallait de l'aide, et Fousbuges lui connaissait quelques aventuriers qui semblaient avoir les mêmes projet que nous.
J'avais trouvé une maison inhabitée, qui me sembla parfaite pour en faire un QG, et c'est ici qu'eu lieu notre premiere réunion ou je rencontris un jeune ecuyer du nom de Solis, ainsi qu'un eniripsa dont j'ai oublié le nom.
Malgré les quelques interventions de bworks, nous avons tout de même trouver un allié pour notre cause : Pixato, un osadomas.
Une jeune sadidas aussi était présente, celle-ci se questionant à notre sujet. Au début elle était assez dérangeante, mais il semblerait qu'elle se soit arrangée...Affaire a suivre...

Toujours est-il que lors de notre réunion, nous avions tous des idées toutes aussi intéréssantes les une que les autres.
Nous nous étions mis d'accord Solis, Fousbuges et moi-même pour réunir la plus grand somme possible en un minimum de temps...
Malheureusement, Solis ne nous suivit pas et choisit de partir pour une autre guilde.
Il ne restait que Fousbuges et moi pour trouver dans les 300 000k, en environ une semaine...
Nous ne perdions pas espoir. Je chassais, il cuisinait et vendait, les kamas arriverent dans les banques. A nous deux nous avions réussit à reunir une belle sommes, mais toujours pas assez...Loin de la.

C'est alors qu'Ali-Gator, ancien conseiller de chez Danketsu qui venait de les quitter avait entendu parler de mon projet et voulait nous aider.
A trois, l'espoir revivait de plus belle, surtout qu'Ali-Gator était un osadomas puissant, qui avais le sens des affaire, d'aprés la vue de sa bourse conséquente.
Fousbuges et moi meme avions reunis 70 000 k environ, Ali-Gator lui en avais 185 000 k...Enorme somme qu'il avait reussit à avoir...Nous lui serons toujours reconnaissant de son aide apportée car sans lui, la Renaissance n'aurait surement pas vue le jour.

La Guildalogemme enfin achetée, le reve allait enfin se réaliser...Arrivée au temple des guildes, j'entra dans la piece, posa la pierre sur le socle...
Malheureusement, le nom "La Renaissance du Royaume Oublié" était apparement trop long, et les dieux ne l'acceptaient pas. Nous avons donc raccourci ce nom à "La Renaissance".
Et voila...la guilde fut enfin fondée, quelques aventuriers nous ayant rejoins, nous prospectons toujours aux alentours,à la recherche d'aventuriers potentiels...
L'aventure débutait enfin...

Eponyme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/01/2007 02:07:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fousbuges


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2007
Messages: 34

MessagePosté le: 04/04/2007 14:31:21    Sujet du message: Notre histoire. Répondre en citant

Partie II

La Renaissance vit depuis sa création de formidables aventures. La lutte contre les percepteurs et bworks s’est violemment engagée, et la guilde enchaîne victoire sur victoire. Mais l’histoire de cette communauté n’est pas composée que de bonnes nouvelles. C’est ainsi que sont partis de très bon éléments, comme Guilgamesh, qui disparut mystérieusement un soir, ou encore Nubes, qui partit avec le reste de la famille Rivier vers de lointaines contrées. D’autres prirent quelques vacances, car il est vrai que le quotidien d’une pareille guilde est fatiguant. Cependant, la disparition de ces braves hommes et femmes n’ébranla pas les fondations de la guilde. Elle tint, et continua son glorieux chemin.

Un peu plus tard, ce fût à mon tour de partir. Pas volontairement. Sacrieur m’avait confiné dans son univers, vaste monde ensanglanté où je subis mes erreurs passées. Mais mon histoire n’a que très peu d’importance.

Je fus très vite remplacé par Asturiel, qui à mes yeux était le plus apte à remplir la noble tâche de dirigeant. Il la remplit toujours d’ailleurs, avec autant d’acharnement qu’au début. Ce jeune Osamodas effectua ce travail bien mieux que moi, et depuis, la guilde avance bien plus vite.

Pendant cette période, nombre d’Amaknéens nous rejoignirent : Zogg, Serval, ou encore Rastignac font désormais partie intégrante de notre grande patrie. Ils auront chacun leur rôle à jouer dans l’histoire de la guilde, qui deviendra, j’en suis sûr, célèbre de Bonta à Sufokia.

Eponyme prit une période de repos, et revint en pleine forme quelques semaines plus tard, de nouveau prête à diriger la guilde de concert avec Asturiel. Ce fut aussi le moment de mon retour, Sacrieur me laissant enfin profiter d’une vie de simple mortel, mais sous certaines conditions qui apparaîtront au fil du temps. Neanmoins, je ne revins pas au poste de dirigeant, conscient de mon incapacité à servir la guilde à un tel grade. C’est donc en diplomate que je me réinstallai dans ma vie d’antan.

Une grande vague d’apprentis survint ensuite, renforçant d’autant plus la Renaissance du Royaume Oublié. Après avoir pris leurs repères, ils se mirent tout de suite à leur tâche, qui aide en ce moment même la guilde à accroître son influence.

Pour augmenter nos revenus, une section commerciale est mise en place, en espérant que les clients viennent en masse. Nous espérons que nos produits atteindront des prix les plus bas possibles, pour subvenir aux besoins de la plus grande marge de la population Astrubienne.

Malgré toutes ces avancés au sein du groupe, nous ne nous faisions pas trop remarqués. Ce n’est désormais plus le cas, car les percepteurs et bworks subissent depuis quelque peu nos attaques incessantes, et sans pitié. Ils paieront pour toutes les infamies et autres mauvais tours qu’ils ont provoqué à travers Amakna.

Fousbuges.


A travers les vastes et belles contrées d’ici bas
La Renaissance du Royaume Oublié combat.
Les bworks, percepteurs et d’autres immondes creatures
Pendant longtemps, nous leur mènerons la vie dure.

Astrub, Brakmar, Bonta, Sufokia, Amakna,
Toutes ces belles cités qui passent de vie à trépas
Nous les libérerons du joug sombre et perfide
Mené par ces créatures qui vous dilapident.

Partout où ces monstres tenteront de se cacher
Nous les débusquerons, et finiront mangés.
Partout où le peuple crie sa famine, sa misère,
Nous serons là pour soulager ce triste calvaire.

_________________
Guimauve
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/10/2017 23:43:01    Sujet du message: Notre histoire.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Renaissance du Royaume Oublié Index du Forum -> La Renaissance du Royaume Oublié -> Qui sommes nous ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com